lundi 31 octobre 2016

À l’aveuglette

En compulsant un carnet vieux de deux ou trois ans, j'ai retrouvé cette série de dessins faits à l'aveugle (dessins d'observation ou d'après photo réaliser sans regarder la feuille et la main qui dessine).
C'était juste un petit exercice pour se réveiller en début de journée, mais les résultats sont un peu rigolos : comme j'arrive pas à situer la pointe du stylo sans la regarder ça produit des décalages et déformations qui peuvent rappeler les expériences de dessin sous psychotrope. 









dimanche 22 mai 2016

Chercher le visage / chercher le portrait

Que dire si ce n'est que c'est là l'expression la plus directe et claire de mon sacerdoce.
Je ne dessinerais pas, je ne ferais pas d'images s'il n'y avait les visages, s'il n'y avait le choc toujours répété de la présence concomitante d'un agencement tangible complexe à l'infini et d'un mystère.
Ce mystère on pourrait l'appeler être, esprit, âme, beauté, punctum, affect, angoisse, extase, vide, etc. on ne manque jamais de mots mais le définir c'est déjà le pousser à la fuite, ma foi tient dans l'idée qu'il est contenu, latent, dans l'image et qu'en la travaillant avec justesse, en la cherchant sincèrement il est possible de le rendre apparent, opérant.
Ces grands et gros mots trouvent des réalités simples, des tentatives dérisoires comme ici la recherche inaboutie des traits de certains personnages pour une bande dessinée.









vendredi 6 mai 2016

un inventaire

Compilation et recherches de signes pour un récit qui fait intervenir un langage hiéroglyphique ésotérique.
Les sources viennent de signes préhistoriques, de symboles maya, de tatouages berbères, indonésiens...
Le fait de plonger là-dedans ouvre l'immense dossier de ce qu'on peut appeler la géométrie sacrée ou géométrie symbolique.


mercredi 4 mai 2016